Argent colloidal comment ca marche

Pourtant oublié après une utilisation intensive par les médecins pendant un demi-siècle, l’argent colloidal revient en force sur le devant de la scène en vue de rivaliser avec les antibiotiques de synthèse. Pour ceux qui ne le connaissent pas, l’argent colloïdal est un puissant antibiotique naturel qui permet d’éliminer les virus pathogènes et les microbes, mais aussi il confère une meilleure vitesse de cicatrisation des blessures et des brûlures. En ce sens, la question se pose de savoir « l’argent colloïdal : comment ça marche exactement ? Comment l’utiliser ? Et quels sont les avantages ? » Et si vous voulez en savoir davantage, on vous invite à cliquer sur la page Comment ?

Tout savoir sur l’histoire de l’argent colloïdal

Par définition, l’argent colloïdal désigne une solution liquide à base d’eau ultra pure et d’ions d’argent portant une charge électrique positive. Jusqu’à ce jour, il reste très peu connu alors que son utilisation et sa commercialisation remontent à l’année 1938. Ce puissant antibactérien a été utilisé de façon intensive par les médecins pendant la Première Guerre mondiale avant de tomber dans les oubliettes après l’arrivée des antibiotiques de synthèse.

L’argent : un choix judicieux et réfléchi

Ce n’est pas un hasard que l’argent fut choisi pour composer cette solution liquide incolore. Et pour cause, ce métal possède des propriétés thérapeutiques et germicides indéniables. C’est d’ailleurs pour cela que les médicaments à base d’argent sont les plus souvent administrés dans les hôpitaux pour traiter différents types de pathologies.

Les évolutions de l’usage du métal argent sur le plan médical

D’un point de vue médical, l’usage de l’argent a connu d’importants bouleversements.
• Durant l’antiquité, les médecins ont opté pour la fleur d’argent (poudre extra-fine) en tant que remède
• Vers le XVIII ème siècle, ce fut le nitrate d’argent pour lutter contre les ulcères et les affections cutanées.
• Au XIXe siècle, les vertus antimicrobiennes du métal argent ont été découvertes. Pour ce, les médecins ont utilisé une solution de nitrate d’argent à 1 % à titre de prévention contre la cécité pour le nouveau-né.
• Et c’est au début du XXe siècle que les propriétés bactéricides et germicides de l’argent colloïdal furent connues.

Le développement de l’argent colloïdal

Après l’usage intensif de l’argent colloïdal pendant un demi-siècle, il tomba dans l’oubli en raison de son coût de production excessivement élevé, mais surtout avec l’arrivée des antibiotiques qui étaient à la fois faciles d’usage et peu onéreux à l’achat. Toutefois, au fil des années, les effets secondaires des antibiotiques se sont considérablement multipliés. Qui plus est, les consommateurs se sont tournés vers l’automédication et la surconsommation ce qui a rendu ces substances inefficaces. Sans compter que les agents pathogènes et les microbes sont devenus de plus en plus résistants. Heureusement, l’argent colloïdal est une bonne alternative pour remédier à ces problèmes. Un excellent oligo-élément, l’argent est très bénéfique à l’organisme. Il peut éliminer un plus grand nombre de pathogènes comparé à un antibiotique. De plus, il est connu pour être non toxique et est devenu plus accessible à l’achat.

L’argent colloidal : fonctionnement et utilisation

L’utilisation de l’argent colloïdal apporte de nombreux bienfaits. Il est efficace contre les champignons, virus et parasites. Selon les études menées, il peut tuer plus de 650 espèces de microbes en seulement une minute. Mais avant, encore faut-il savoir comment ça fonctionne.

Le principe de fonctionnement de l’argent colloïdal

Tout d’abord, il faut savoir que l’argent colloïdal est composé d’eau ultra pure comportant de petits grains d’argent métallique et d’ions d’argent en suspension. Pour commencer, les ions argent vont se lier aux membranes des cellules bactériennes. Ce phénomène va causer une rupture de leur paroi cellulaire. Suite à cela, les ions argent vont pénétrer dans la cellule et se lier aux protéines afin de troubler leur fonctionnement. En clair, l’argent colloïdal va stopper l’aptitude des cellules des bactéries à créer des liaisons chimiques nécessaires à leur survie et ainsi les tuer.

Les différents modes de fabrication de l’argent colloïdal

On peut obtenir l’argent colloidal de différentes manières :
• Avec le broyage mécanique
• Par précipitation chimique : cette méthode utilise un réducteur sous forme d’acide mélangé à un sel d’argent
• Également par électrolyse : sachez que cette méthode est la plus probante puisqu’elle se sert d’une tension continue de faible intensité à travers les électrodes d’argent ce qui a pour effet de dissoudre les ions d’argent et les charger en électricité positive.

Conseils d’utilisation de cette antibiotique naturel

Cette solution liquide doit :
• Être conservé dans un contenant en verre à température ambiante
• Ne pas diluer
• Il est important de ne pas se servir de métal tel que l’inox
• Être conservé deux ans non-ouvert et un an dès lors qu’il est ouvert

Dans quel cas utiliser l’argent colloidal ?

L’argent colloïdal peut s’utiliser de différentes façons : soit en externe soit en interne. En tout cas, les médecins s’en servent pour venir à bout des maladies oculaires, des maladies respiratoires, des maladies de la bouche, de la peau, liées au système digestif et au vagin.

Les utilisations en externe de l’argent colloïdal

En usage externe, il peut servir :
1. Pour le nez et la gorge, on l’utilise sous forme de vaporisateur. Il constitue un remède en cas de sinus infectés. Pour ce faire, il suffit de mettre quelques gouttes dans le nez.
2. Pour les problèmes cutanés, l’argent colloidal s’applique directement sur les plaies ou encore en cas de brûlures, de verrues, de mycoses ou de piqûres de moustiques.
3. Pour les infections vaginales, il faut faire un lavement en veillant à ajouter deux cuillères à café d’argent dans l’eau destinée au lavement.

Les utilisations en interne de l’argent colloidal

En usage interne, l’argent colloïdal s’utilise dans le respect total de la posologie. Pour un adulte, il suffit d’une cuillère à soupe de 3 à 4 fois par jour. Et pour un enfant, il faut 1 à 2 cuillères à café de 3 à 4 fois par jour. Mais attention ! L’usage de l’argent colloïdal est proscrit en France en tant que complément alimentaire ou bien en soins. Selon la décision de l’Autorité européenne de Sécurité des Aliments (EFSA), il ne peut pas s’utiliser comme cicatrisant naturel tout comme le miel de thym et ne peut s’ingérer par voie interne.