Argent colloïdal : comment fabriquer ?

L’utilisation de l’argent colloïdal n’est pas récente. Les médecins l’ont utilisé pendant le 19e siècle comme antibiotique naturel grâce à ses incontestables propriétés antibactériennes. Pour faire simple, l’argent colloïdal est une solution liquide résultant d’un mélange entre des particules d’argent et de l’eau distillée de haute qualité. Il est possible de l’acheter chez un professionnel ou bien de le fabriquer soi-même. Dans la seconde option, cet article tourne justement autour de la question sur « l’argent colloïdal comment fabriquer ». Sinon, nous vous incitons à consulter la page Comment ? pour plus d’informations.

Tour d’horizon sur l’argent colloïdal

L’argent colloïdal a commencé à faire parler d’elle durant l’Antiquité où ses propriétés permettaient d’exterminer les bactéries, les champignons, les virus pathogènes et autres parasites. Mais par-dessus tout, il était capable de booster la défense immunitaire de l’organisme et favoriser la cicatrisation des plaies. Ceci étant, il s’est fait discret depuis des décennies suite à l’arrivée des antibiotiques de synthèse qui se sont révélés en ces temps-là efficaces et abordables à l’achat. Malheureusement, leurs effets secondaires se sont vite dévoilés, et ce, sans compter le phénomène de surconsommation et de l’automédication. Pour y remédier, l’argent colloïdal revient en force sur le marché avec des résultats probants et sans effets néfastes pour la santé. On vous dira tout sur les façons de le fabriquer.

Les différentes méthodes de fabrication de l’argent colloïdal

Les méthodes de fabrication de l’argent colloïdal se sont modernisées au fil des années. Mais en règle générale, il n’y a que trois principales techniques pour concevoir ce puissant antibactérien naturel. À savoir, la méthode de broyage, la méthode chimique et la méthode électrique. Toutefois, grâce aux avancées technologies, il existe de nos jours des techniques rapides et modernes qui permettent à n’importe qui de fabriquer son propre argent colloïdal.

La méthode par broyage

La méthode du broyage n’est plus admissible pour la fabrication de l’argent colloïdal. Et pour cause, elle avait pour finalité de produire de grosses particules, soit de l’ordre de 100 microns ayant tendance à s’établir au fond de la solution ionique. Et afin d’empêcher la précipitation, les experts se sont servis de stabilisants ce qui avait pour effet d’empirer la situation et de réduire l’action de l’argent. Puis, pour remédier à ce problème, ils ajoutaient une plus grande quantité d’argent. Résultat : la solution présentait un risque de toxicité.

La méthode chimique

En raison de l’inefficacité de la méthode du broyage, les experts se sont tournés vers la technique chimique qui offrait une meilleure qualité de la solution. Cependant, cette méthode possédait un inconvénient majeur notamment la formation de colloïde par précipitation chimique via l’ajout d’un réducteur à un sel d’argent. En tout cas, les chercheurs ont estimé que cette technique constituait un danger pour l’organisme.

La méthode électrique

Aussi appelée « électro colloïdale », la méthode électrique est la plus efficace de toutes. En effet, elle permet d’obtenir des particules extrêmement fines, mais surtout avec une grande facilité de dissolution. De manière simple, elle consiste à placer des électrodes en argent dans un récipient rempli d’eau purifiée. Ensuite, un courant continu est émis dans l’eau au moyen des électrodes. Par ailleurs, il existe deux procédés possibles pour cette technique de fabrication :
• Le procédé à basse tension : permet d’obtenir une solution composée de 10 % de particule d’argent métallique et de 90 % d’ions d’argent
• Le procédé à haute tension : quant à lui, permet d’avoir 20 % de particules et de 80 % d’ions d’argent.

Zoom sur les étapes de fabrication de l’argent colloïdal

L’argent colloïdal se fabrique de manière simple et rapide à condition d’avoir des connaissances précises dans le domaine. En principe, sa fabrication se fait par électrolyse pendant lequel il va falloir produire une réaction chimique avec l’activation électrique entre électrodes en argent pure de 99,99 % et de l’eau distillée.

L’électrolyse : l’essentiel à retenir

Cette méthode de production de l’argent colloïdal se base sur l’usage d’électrodes de manière à mettre en suspension dans l’eau ultra pure les ions et les particules d’argent. Pour ce faire, il est possible d’utiliser un courant électrique continu à basse tension ou alternatif à haute tension. Dans tous les cas, les ions d’argent sont détachés de l’électrode positive afin d’être attirés par l’électrode négative. Ce phénomène créera ensuite des particules très fines en suspension. Pour concevoir votre argent colloïdal, voici les différentes étapes :

Préparation

1. Il faut commencer par dénuder les 2 fils du transformateur et brancher une pince crocodile à chacune des extrémités.
2. Nettoyez le récipient avec de l’eau distillée avant de le remplir d’un litre de cette eau.
3. Mettez en place les 2 pièces entre les mâchoires des 2 pinces crocodiles. Ensuite, il va falloir les plonger dans l’eau en veillant à laisser les pinces à l’air libre. Par la suite, il suffit d’utiliser les 2 autres pinces pour visser les 2 fils électriques sur la paroi du récipient.

La fabrication de l’argent colloïdal

Pour cette étape, il faut connecter le transformateur sur la prise de courant et patienter. Après quelques minutes, vous remarquerez de petites bulles sur l’une des pièces. Dans ce cas, vous devrez éteindre la lumière et éclairer le contenu du récipient à l’aide d’un laser. Suite à cela, vous pourrez apercevoir les particules ionisées qui permettent de neutraliser les agents pathogènes. Laissez le processus faire effet pendant 120 minutes en faisant en sorte de mélanger parfois avec une paille en plastique. Ça y est ! La fabrication est terminée, vous pouvez utiliser directement la solution ou bien la mettre en bouteille.

S’assurer de la pureté de l’eau et des molécules d’argent

Pour obtenir une solution d’argent colloïdal de haute qualité, il est primordial de veiller à ce que l’eau soit ultra pure. Cela signifie que les substances contenues dans l’eau doivent être épurées (matière plastique, hydrocarbures, javel, etc.). Même chose pour les électrodes d’argent qui doivent être de bonne qualité. Pour ce, elles doivent bénéficier d’une certification auprès d’un laboratoire indépendant qui assure leur pureté.